Département Expatriés

Cette page est destinée aux Français & Francophones à l'étranger.

Olifan GROUP a créé un Département spécifique dédié aux expatriés pour :

  • Réfléchir sur les problématiques particulières de l'expatriation
  • Mettre en place une offre dédiée à ceux qui, pour des raisons personnelles ou professionnells, sont voués à partir à l'étranger ou à revenir de l'étranger.

Ce Département animé par Nicolas JAMES, Partner Olifan GROUP à Bordeaux devient donc le contact privilégié pour tous ceux qui ont choisi de vivre à l’étranger. Nicolas JAMES, lui-même ancien expatrié, maîtrise particulièrement les enjeux et les risques de l’expatriation. Le Département Expatrié d’Olifan GROUP a donc la mission d’apporter aux clients expatriés tous les conseils et services qu’ils sont en droit d’attendre d’une Société de conseil en stratégie patrimoniale à vocation internationale.

Nicolas JAMES

Partner Olifan GROUP

05.57.14.06.27 / expat@olifangroup.com

La méthodologie de ce département reste la même que pour nos clients résidents : Aider nos clients à maîtriser leur patrimoine

  • Identifier et comprendre

  • Définir et planifier

  • Mettre en œuvre

  • Suivre et adapter

Avec la spécificité d’apporter un expertise reconnue sur les problèmes liés à l’expatriation.

Zoom sur nos réalisations 2015 :

  • Mise en place d'une offre immobilière spécifique
  • Sélection des partenaires financiers assurance vie
  • Création d'une gestion déléguée dédiée
  • Campagne d'information pour le remboursement de la CSG/CRDS & de la fiscalité sur les plus-values immobilières : 5000 personnes contactées
  • Audits de clients non-résidents fiscaux : mise en place d'une trame spécifique et propre à la situation de nos clients expatriés.
  • Formation juridique et fiscale des consultants audits sur l'expatriation

 

ACTUALITE :

REMBOURSEMENT D’IMPOTS POUR LES NON RESIDENTS

CSG/CRDS et impôt sur les plus-values immobilières (voir l'article complet)

Dans le cadre de sa souveraineté fiscale, l’Etat français avait instauré un taux d’imposition de 33% sur les plus-values immobilières françaises des résidents d’Etat tiers et, depuis 2012, avait assujetti les revenus patrimoniaux des non-résidents aux prélèvements sociaux de 15,5%.

Après un long combat, la France a finalement été condamnée pour discrimination fiscale envers les non-résidents, tant en matière de CSG/CRDS que de plus-values immobilières.

L’objet de cette note technique est de revenir sur les circonstances de ces condamnations tant en matière de plus-values immobilières (1), que de prélèvements sociaux (2), afin de dresser un état des lieux des possibilités de remboursements de ces impositions (3).

OLIFAN GROUP, en partenariat avec un cabinet d’avocat spécialiste en fiscalité internationale, se tient à votre disposition pour mettre en œuvre ces demandes de remboursement auprès de l’Administration fiscale.

© 2014-2018 - Tous droits réservés - Site réalisé par Base Sud