Actualités

Un retour de la volatilité après un été calme

Les marchés financiers ont évolué favorablement au cours de l’été, notamment au mois d’août qui fut un mois très porteur pour les actifs financiers.

Les valeurs technologiques américaines et chinoises ont ainsi tiré les indices actions mondiaux, tandis que les actions européennes ont pu préserver leurs gains du mois de juin.  Le rebond économique, manifeste au cours de l’été, ainsi que le soutien sans faille des banques centrales ont ramené un peu de sérénité sur les marchés, comme en témoigne la volatilité des actions, en baisse pendant les mois d’été.

Les bourses mondiales connaissent en revanche un mois de Septembre en dents de scie alors que les bourses européennes restent globalement inchangées depuis le 1er Septembre. Les corrections que nous avons pu observer sur le marché américain et sur les valeurs technologiques constituent probablement une prise de profit de la part des investisseurs.

Les banques centrales sont toujours à la manœuvre avec la réserve fédérale américaine (La Fed) notamment qui a, comme attendu, laissé ses taux inchangés lors de sa réunion mi-Septembre. Elle a de plus annoncé que les taux resteront à ce niveau tant que l’inflation ne remontera pas au-dessus des 2% pour un certain temps, probablement pas avant 2023. Elle signale ainsi que sa politique restera accommodante pour les prochaines années, ce qui constitue un facteur de soutien à moyen terme pour les marchés.

Sur le front de l’épidémie, les restrictions se multiplient dans différents pays. L’Inde est devenue le second pays le plus touché derrière les Etats-Unis mais devant le Brésil, avec une pente ascendante et continue du nombre de nouveaux cas. En Europe, la recrudescence de l’épidémie est désormais très marquée, notamment en Espagne et en France où le nombre de nouveaux cas est dans une phase ascendante.

Les espoirs d’un vaccin permettent de garder un certain optimisme même si l’OMS n’attend pas de vaccination généralisée avant mi 2021. La course au vaccin est lancée aux Etats-Unis, en Chine mais aussi en Russie et en Europe.

Des perspectives économiques différentes selon les pays

Lors de sa réunion mi-Septembre, la réserve fédérale américaine a relevé ses anticipations de croissance économique en 2020. La contraction du PIB attendue pour 2020 est maintenant estimée à -3,7%. En revanche, la Fed s’est montrée plus prudente sur 2021, avec de nombreuses incertitudes liées notamment à l’absence d’accord sur le plan de relance américain et à des publications économiques décevantes.

En Europe, le rythme du rebond constaté depuis la levée des restrictions en mai commence à s’essouffler. On constate également des divergences entre le nord et le sud. L’Italie et l’Espagne sont repassées en territoire de contraction les deux pays étant fortement pénalisés par les contraintes pesant sur le tourisme.

En Chine, la reprise poursuit son chemin et la situation sanitaire semble aussi sous contrôle, alimentant la confiance des ménages dont les dépenses de consommation se reprennent progressivement.

Après le soutien massif des gouvernements et des banques centrales en plein cœur de la crise, nous rentrons aujourd’hui dans la 2ème phase avec les plans de relance nationaux. C’est le cas de la France qui a notamment annoncé son plan de relance de 100 milliards d’euros dont 40 milliards de contributions européennes. 3 priorités : écologie (relance verte), compétitivité et cohésion.


Notre sentiment sur les marchés financiers

Dans un contexte toujours incertain, nous continuons à privilégier les investissements à forte visibilité.

Les secteurs de la santé ou de la technologie s’inscrivent toujours dans des tendances de long terme et devraient profiter de l’environnement post-Covid, tout en offrant de la résilience en cas de résurgence de l’épidémie.

Au-delà d’un biais envers les valeurs de qualité offrant de la visibilité, nous favorisons toujours pour nos clients la diversification des investissements, que ce soit en termes de régions, secteurs ou entreprises.

En effet, même si le contexte économique reste caractérisé par de nombreuses incertitudes, il est néanmoins possible d’identifier dans la plupart des secteurs des entreprises qui sortiront gagnantes de la réouverture des économies. C’est le rôle des gérants de notre sélection d’être à même d’identifier ces entreprises, pour délivrer une performance à moyen terme, au-delà des mouvements à court terme du marché.

Votre conseiller Olifan Group reste à votre disposition pour vous conseiller sur votre portefeuille selon vos besoins et objectifs.

Rédaction achevée le 21 Septembre 2020 par Sandra Craignou

Les informations présentées ci-dessus ne constituent ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

Renseignez-vous sur l’accompagnement patrimonial

En soumettant ce formulaire, j’autorise Olifan Group à me recontacter et à m’adresser des informations.
© 2014-2019 - Tous droits réservés - Site réalisé par Base Sud