Actualités

Après un été calme, les marchés évoluent sans grande tendance

Depuis la fin de l’été, les marchés évoluent sans grande tendance, et oscillent entre bonnes et mauvaises nouvelles.

La volatilité reste cependant ténue pour le moment, grâce aux actions des banques centrales qui constituent un réel soutien pour les marchés financiers. Christine Lagarde l’a annoncé : la BCE se tient prête à en faire plus si nécessaire. Elle pourrait, à l’image de la Réserve fédérale américaine, opter pour davantage de flexibilité dans son objectif d’inflation.

Sur le front de l’épidémie, les mesures de restrictions et de confinement partiel se multiplient, notamment en Europe. Elles pourraient pénaliser le redémarrage de la croissance dans le temps, mais aussi dans son ampleur. En contrepoint, les recherches avancées d’un vaccin par les grands laboratoires constituent un facteur d’espoir, même s’il est peu probable qu’il puisse être distribué avant mi 2021.

Outre-Atlantique, les élections américaines génèrent aussi de l’incertitude, dans un contexte d’éventuelle contestation des résultats. Mais les investisseurs semblent déjà se projeter : Joe Biden présente une avance confortable (9 points) et la volonté d’un plan de relance démocrate de grande ampleur (3000 Mds de $) rassure aujourd’hui les marchés.

Enfin, le Brexit ne préoccupe pas réellement les marchés malgré l’échec des négociations le 15 Octobre. Britanniques et Européens semblent néanmoins vouloir trouver un accord, du moins dans certains secteurs clés.

Votre conseiller Olifan Group reste à votre disposition pour vous conseiller sur votre portefeuille selon vos besoins et objectifs.

Des perspectives économiques contrastées selon les régions

Les projections envisagent une contraction de l’économie mondiale de 4,4 % en 2020. Cette révision positive par rapport aux estimations du mois de Juin s’explique par les chiffres du PIB au deuxième trimestre, qui sont meilleurs que prévu. Elle s’explique aussi par les indicateurs d’une reprise plus forte au troisième trimestre.

Néanmoins, les récentes mesures de confinements partiels à travers l’Europe pourraient constituer un frein à la croissance de l’économie mondiale. La pandémie mondiale est loin d’être jugulée et la re-fermeture de certains pays constituerait une mauvaise nouvelle sur le plan de la reprise économique.

En Chine, le redressement a été plus rapide qu’attendu avec des PMI en forte hausse, tant dans le secteur des services que dans le secteur manufacturier.

Enfin, si la 2ème vague de l’épidémie est moins forte aux Etats-Unis, elle pourrait se matérialiser davantage au cours de prochaines semaines. A ce stade, le niveau de consommation résiste malgré le chômage qui stagne autour de 9%, soit 5% au-dessus des niveaux pré-Covid. Un plan de relance massif en cas de victoire démocrate constituerait un soutien de grande ampleur à l’économie américaine.

Le rebond de l’économie mondiale est donc déjà engagé même si le redémarrage est conditionné par les mesures sanitaires qui seront prises pour ralentir la progression du virus. La poursuite de l’épidémie pourrait de nouveau forcer les gouvernements à imposer de nouvelles mesures de confinement. Si elles sont prises localement et progressivement, elles permettraient néanmoins de ne pas pénaliser de façon trop brutale la reprise de la croissance mondiale.

Notre sentiment sur les marchés financiers

L’environnement est ainsi rempli d’incertitudes. La volatilité pourrait également faire son retour à court terme, à l’approche des élections américaines notamment.

Dans ce contexte, les secteurs de la santé ou de la technologie s’inscrivent toujours dans des tendances de long terme, qui devraient profiter de l’environnement post-Covid, mais aussi offrir une certaine résilience à plus court terme en cas de retour de la volatilité.

Au-delà de ce biais envers les entreprises offrant de la visibilité, nous favorisons toujours pour nos clients la diversification des investissements, que ce soit en termes de régions, secteurs ou entreprises.

En effet, le marché reste très polarisé par thématique, avec un fort potentiel de rebond pour certaines valeurs délaissées qui pourraient malgré tout sortir renforcées dès la réouverture complète des économies.

L’équipe Expertise Investissement Financier

 

Achevé de rédiger le 23 octobre 2020

Les informations présentées ci-dessus ne constituent ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

 

Renseignez-vous sur l’accompagnement patrimonial

    En soumettant ce formulaire, j’autorise Olifan Group à me recontacter et à m’adresser des informations.
    © 2014-2019 - Tous droits réservés - Site réalisé par Base Sud