Actualités

Attention, la mutuelle santé n’est pas la seule priorité !

Non, l’actualité de la protection sociale ne se limite pas à la mutuelle santé obligatoire en 2015. Je vois au moins deux autres sujets qui méritent l’attention des dirigeants salariés ou TNS mais sont remisés aux oubliettes, alors qu’il est grand temps de s’en occuper.

Retraite : les régimes obligatoires en quasi-faillite

Premier sujet, la retraite. Si vous lisez la presse, vous avez entendu parler des rentes du CREF bientôt rabotées de 30 %, des difficultés de PREFON, de la banqueroute programmée de l’AGIRC où des négociations viennent de reprendre…

Le système prend l’eau de toutes parts, dans le public comme dans le privé. Il est peu probable qu’il s’écroule – l’Etat y veillera – mais la valeur du point va fondre comme neige au soleil. Pour toucher une pension décente, comptez d’abord sur vous !

Si vous n’avez jamais fait établir votre bilan retraite, n’attendez plus. Vous avez besoin de savoir ce que vous toucherez et d’évaluer l’effort d’épargne qui vous attend. Contactez-nous pour en savoir plus et lancer les opérations.

Retraite Madelin : versez, votre avantage fiscal augmentera

Si vous avez déjà fait ce bilan, vous avez probablement ouvert un contrat Madelin ou un « Art 83 » et/ou PERP. Vous avez raison : cette épargne là n’appartient qu’à vous et vous reviendra le moment venu. Elle est assortie d’avantages fiscaux proportionnels à vos revenus de l’année en cours.

De plus,  pour les TNS gérant majoritaire, l’administration fiscale vient de confirmer une règle de calcul dont vous pouvez tirer profit : plus vous versez sur votre contrat retraite Madelin, plus la somme que vous avez le droit de verser et de déduire augmente.

Cette nouvelle manière de calculer le « disponible Madelin » est un peu particulière. Aussi, j’ai mis au point un tableur qui incorpore automatiquement ce mécanisme itératif. Avec cet outil je peux optimiser vos versements afin de vous défiscaliser. Interrogez-moi !

Prévoyance : vos garanties correspondent-elles toujours à votre situation ?

Second sujet prioritaire, la mise à jour de vos garanties de décès, invalidité et arrêt de travail. La moitié des dirigeants que je rencontre ne sont pas couverts correctement.

Ils se sont assurés à leurs débuts, quand ils touchaient un revenu modeste et supportaient de faibles charges. Dix ans plus tard, le contrat de prévoyance n’a pas changé mais les revenus et charges ont doublé. En cas de pépin, la rente versée par l’assureur suffira à peine à couvrir les charges fixes. Mais que restera-t-il pour vivre ?

D’autres dirigeants sont sur-couverts. Par exemple, ils ont souscrit des rentes éducation pour leurs adolescents mais n’ont pas pensé à les annuler quand ces derniers ont fini leurs études et commencé à travailler.

Cette mise à jour des garanties de prévoyance est un « classique » de mon métier. Je l’évoque à chaque fois que je rencontre un dirigeant. Mais dans cette période où la mutuelle santé, les niveaux de couverture, les dispenses, les contrats responsables occupent toute la place, il est encore plus important d’en reparler.

Etudiez la mutuelle santé obligatoire que vous offrirez à vos salariés en 2016. Mais n’oubliez pas de vous couvrir, vous et votre famille. Là encore, contactez-nous pour un bilan prévoyance qui vous dira très vite s’il faut agir.

Laurent Moutou

Renseignez-vous sur l’accompagnement patrimonial

En soumettant ce formulaire, j’autorise Olifan Group à me recontacter et à m’adresser des informations.
© 2014-2019 - Tous droits réservés - Site réalisé par Base Sud