Expert en stratégies patrimoniales et en investissements du groupe familial

Actualités

Bourse : pourquoi nous préférons l’investissement à long terme

Certains épargnants jonglent rapidement entre achat et revente de titres, d’autres préfèrent l’investissement à long terme sur des fonds. Qui a raison et qui gagne le plus d’argent ?

Le trading, un sport à risque

L’achat/revente rapide de titres, ou trading, a été médiatisé par quelques introductions en Bourse : Rhône-Poulenc, EDF, France Telecom… A grand renfort de publicité, les banques incitaient leurs clients à investir, quitte à revendre après quelques heures pour réaliser une sympathique plus-value.

A ce petit jeu, certains ont gagné de quoi s’offrir une semaine au soleil. D’autres ont dû faire un emprunt pour éponger leurs pertes. C’est un sport à risque.

Il est aussi pratiqué par les professionnels, avec l’appui d’outils, de logiciels d’analyse, d’automates. Il base ses stratégies sur des évolutions de cours, des tendances du marché, des analyses graphiques (les fameux « seuils » ou « plafonds »). Un même titre peut être acheté et vendu plusieurs fois par heure.

Le timing idéal ? Acheter au plus bas et vendre au plus haut. S’il était réalisable, tous les professionnels de la Bourse seraient millionnaires…

Investissement à long terme : analyser et connaitre les entreprises

L’investissement à long terme présente deux différences majeures avec le trading :

il porte plutôt sur des fonds collectifs (SICAV, FCP) que sur des titres en détention directe, pour répartir le risque

—  il base ses choix sur les « fondamentaux » des entreprises : chiffre d’affaires, rentabilité, marchés, concurrence, stratégie à long terme etc.

Ces analyses sont menées par des gestionnaires de fonds qui pilotent des équipes de spécialistes. Ces derniers étudient et décortiquent les bilans des sociétés, rencontrent leurs dirigeants…

D’autres spécialistes élaborent des modèles de portefeuilles pour diversifier les secteurs d’activité, les pays et le niveau de risque.

D’autres encore scrutent les marchés boursiers et évaluent les niveaux de cours. Bien investir sur une société, c’est aussi investir au bon moment.

Investir à long terme, c’est donc faire confiance à un gestionnaire de fonds, à son équipe et à sa stratégie.

Quelle stratégie pour gagner plus ?

Aucune étude n’a démontré qu’une option rapportait plus que l’autre. Même dilemme qu’à la roulette : faut-il tout miser sur le 36 ou répartir sa mise sur 10 numéros ?

Le trading est bien plus risqué. La littérature et le cinéma comptent quelques héros devenus richissimes sur un « coup de Bourse » heureux. Mais on parle moins de ceux qui perdent tout ou partie de leur investissement.

De plus, tout achat ou revente entraine des frais, généralement de 0,5 % à 1 %. Plus vous faites « tourner » un portefeuille, plus ces frais s’accumulent et grignotent vos gains (ou s’ajoutent à vos pertes). Faisons l’hypothèse que le trading est plus rentable : on peut se demander s’il l’est toujours après déduction des frais.

A l’inverse, l’investissement à long terme perd en rendement (hypothétique) ce qu’il gagne en sécurité, puisqu’il se diversifie largement pour bâtir une bonne allocation d’actifs. Si votre fonds détient des titres qui gagnent 20 % dans l’année, cette performance sera atténuée par les résultats moins brillants d’autres titres.

Pourquoi nous choisissons l’investissement à long terme

En tant que conseillers en gestion de patrimoine, nous accompagnons nos clients sur des objectifs à long terme : faire fructifier leur capital, ou compléter leur future retraite

L’objectif n’est pas de maximiser les gains mais d’arriver à bon port dans les meilleures conditions. En évitant de céder à l’affolement chaque fois que la Bourse décroche : un recul brutal des indices est un danger pour les adeptes du trading, un événement à analyser sereinement quand on investit à long terme.

Nous misons sur des gestionnaires de fonds reconnus que nous connaissons bien. Nous les rencontrons régulièrement pour évaluer leur stratégie.

Ne pas manquer des opportunités

Nous analysons les grandes tendances du marché pour ne pas manquer des opportunités. En ce début 2016, les valeurs pétrolières ont tellement baissé que le moment est peut-être venu d’en racheter. A l’inverse, les marchés ont beaucoup acheté d’obligations d’entreprises et leur niveau de risque a sensiblement augmenté.

Nous proposons à nos clients plusieurs profils de gestion, selon leur degré d’acceptation du risque. En 2015 par exemple, alors que le CAC 40 progressait de 8,5 %, notre profil Prudent a gagné 2,62 %, le profil Equilibré 5,87 %, le profil Dynamique 8,85 %, le profil Offensif 10,86 %.

Les portefeuilles de nos clients tournent peu, sauf si leur aversion au risque change.

Nous ne sommes pas des spéculateurs mais des gestionnaires sur le long terme : nous créons de la valeur en maintenant un cap sur la durée. C’est cette vision qui donne du sens à notre métier.

Patrick de Laporte,

Lire aussi :

• Pourquoi le fonds « super-performant » est un piège

• Versements programmés : prendre des risques en limitant les risques

Renseignez-vous sur l’accompagnement patrimonial

© 2014-2018 - Tous droits réservés - Site réalisé par Base Sud